Colin Farrell prend une décision difficile pour son fils handicapé

·2 min de lecture

À quelques mois de la majorité de son fils James, l’acteur irlandais Colin Farrell a demandé sa mise sous tutelle. Le père de famille veut continuer à gérer ses besoins personnels.

Le fils aîné de Colin Farrell, James, souffre du syndrome d’Angelman. Cette maladie neuro-génétique se caractérise par une déficience intellectuelle sévère et des traits dysmorphiques. Face à la maladie, le comédien et son ancienne compagne, Kim Bordenave, ont pris une décision difficile : ils réclament sa mise sous tutelle. D’après les informations de E! News, relayées par 20 Minutes, ils ont, ainsi, demandé le statut de co-tuteurs. Cela leur permettrait ainsi de continuer à gérer les besoins personnels, y compris les décisions médicales, de James à sa majorité, qu’il célébrera en septembre prochain.

Dans sa requête, adressée au tribunal, Colin Farrell a déclaré que son enfant “est non verbal et a des problèmes de motricité fine”. Avant de préciser : “Ce qui le rend incapable de s'occuper correctement de sa santé physique et de son bien-être et l'oblige à avoir besoin d'aide pour préparer ses repas, manger, se laver et s'habiller lui-même.” Alors, même si James ne peut pas préciser sa préférence pour gérer sa tutelle, “il choisirait son père et sa mère”, “s’il pouvait verbaliser son opinion”, a assuré l’acteur irlandais. Une première audience a alors été fixée au 27 septembre prochain. Cependant, le fils de l’acteur et du mannequin ne pourra pas répondre à l’appel. “James ne parle pas, est très rapidement anxieux et perd son attention très facilement”, a déclaré le médecin de James pour justifier son absence.

Son “garçon extraordinaire”

Colin Farrell ne pourrait, en effet, supporter de ne plus s’occuper (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

L'acteur Kevin Guthrie (Les Animaux fantastiques) en prison pour agression sexuelle
Divorce de Melinda et Bill Gates : pas une surprise chez les ultra-riches...
Flashback - La blague osée de Brigitte Macron sur Valérie Trierweiler, à son arrivée à l'Élysée
Donald Trump : espions, filles sexy, rendez-vous romantiques… ce stratagème pour piéger ses ennemis
Kate Middleton et William : les vrais débuts de leur romance racontés par une amie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles