Colette, rescapée de la Rafle du Vel' d'Hiv : «Ce juillet 1942, on m'a arraché ma mère»

Les 16 et 17 juillet, la France commémore les 80 ans de la Rafle du Vel d'Hiv, où plus de 13.000 Juifs de la capitale ont été arrêtés. Colette Zeif, âgée de 6 ans à l'époque, a échappé à cette Rafle, qui lui a arraché sa mère. Elle témoigne aujourd'hui au micro d'Europe 1.

La France commémore ce week-end les 80 ans de la Rafle du Vel d’Hiv. Sous les ordres du régime de Vichy, les 16 et 17 juillet 1942, plus de 13.000 Juifs de Paris sont arrêtés, parqués dans le Vélodrome d’Hiver en attendant d'être déportés vers des camps de concentration ou d’extermination. Il y a 80 ans, Colette Zeif, alors âgée de 6 ans, échappait à cette rafle. Elle témoigne au micro d'Europe 1.

"Ma mère s'est mise à hurler sur les policiers"

"Je suis en 1936, j'ai été une enfant cachée. Ma mère a été déportée le 16 juillet 1942, et si je suis là aujourd'hui, c'est grâce à elle et sa résistance." Colette Zeif est une rescapée de la Rafle du Vel' d'Hiv'. Au micro d'Europe 1, elle raconte l'horreur d'il y a 80 ans. "Ma mère s'est mise à hurler devant les policiers qui sont venus chez nous. Elle criait 'laissez-les, la grande s'occupera de la petite', car j'avais une sœur qui avait onze ans de plus que moi."

Tous les ans, ces 16 et 17 juillet sont très bousculant pour l'octogénaire. "C'est extrêmement choquant. Ce juillet 1942, on m'a arraché ma mère. Mon père a été déporté en Limousin en 1943. Ça a été terrible de se construire sans parents."

>> LIRE AUSSI - Esther, rescapée de la rafle du Vél' d'Hiv' : "On a entendu des cris, des pleurs de petits enfants"

"La seule chose que l'on puisse faire pour les morts, c'est d'en parler"

Aujourd'hui, Colette intervient dans des écoles et continue le devoir de mémoire. "Je ne pense pas que la mémoire se perd et il ne faut pas sur...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Gérard Darmon dans La Face Katché : "Il y a des antisémites en France, mais la France n’est pas un pays profondément antisémite"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles