Colette (Chérie 25) - Keira Knightley, décriée dans la peau de la célèbre auteure

·1 min de lecture

En 1893, Gabrielle Sidonie Colette épouse Henry Gauthier-Villars dit Willy, un écrivain parisien de quatorze ans son aîné. En panne d'inspiration, ce mari infidèle lui demande d'écrire pour lui. La jeune femme s'inspire de sa propre vie pour rédiger «Claudine à l'école». Le livre sort sous le nom de Willy et c'est un énorme succès, nombre de femmes se reconnaissant dans cette histoire. Mais, bientôt, Gabrielle n'accepte plus d'être dans l'ombre et réclame désormais que son nom apparaisse sur les livres qu'elle écrit. Willy refuse. Combative, Gabrielle se rebelle, entame une liaison avec son amie Georgie Raoul-Duval, et s'émancipe de plus en plus...

À lire également

Les vies d'Albert Camus (France 3) Quand l'auteur se rêvait footballeur...

On pourra trouver l’héroïne d’Anna Karenine et d’Orgueils et Préjugés trop anglaise, trop fragile pour jouer Colette. D’autant plus qu’ici, l’impétueuse auteure des Claudine et de bien d’autres chefs-d’œuvre s’exprime dans la langue de Shakespeare. Un non-sens pour certains. Il n’empêche, Keira Knightley livre une touchante et libre interprétation de l’icône féministe, et rend hommage à son esprit pionnier. "

Colette a exploré son identité et sa sexualité sans aucune honte. Je me suis sentie portée ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles