La colère de Marine Le Pen sur le reconfinement : "Nous venons de vivre un voyage en Absurdie !"

·1 min de lecture

Les représentants politiques se sont réunis mardi soir autour du Premier ministre Jean Castex et de six membres du gouvernement. L'objectif : les consulter sur la gestion de l'épidémie de Covid-19. Alors que, selon les informations d'Europe 1, un confinement national pour quatre semaines semble privilégié par l'Elysée, aucun scénario de ce genre ne leur a été présenté. Les élus sont ressortis très remontés de cette réunion, à l'instar de la présidente du RN Marine Le Pen.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 28 octobre

"Nous venons de vivre un voyage en Absurdie, où l'on nous réunit pour nous demander notre avis sur des mesures que l'on ne connait pas, des hypothèses que l'on ne connait pas, tout en nous indiquant que le Parlement sera amené à les voter après que le président de la République les ait décidées et annoncées", confie-t-elle. 

"Ca ne vous étonne pas, ça ne m'étonne pas. Depuis le début, on a affaire à une gestion complétement erratique de la crise sanitaire. On aurait pu penser qu'on tirerait les leçons de la première vague, mais la réalité c'est qu'on se retrouve dans une situation pire à l'aube de cette deuxième vague. Ce n'est pas sérieux", ajoute la présidente du Rassemblement national. 

"Un simulacre"

Quelque soit leur bord politique, les responsables reprochent au Premier ministre Jean Castex de n'avoir présenté aucun des scénarios à l'étude. "Nous avons malheureusement assisté à une forme de grand café du commerce. ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles