Colère en Israël après avoir été mis sur la «liste de la honte» de l’ONU

Israël, le Hamas et le Jihad islamique ont été ajoutés à la « liste de la honte » de l’ONU sur les droits des enfants lors de conflits. Cette décision provoque la colère en Israël et pourrait avoir des conséquences sur les relations entre l’État hébreu et l’organisation internationale, selon ses dirigeants.

De notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

« Honte à vous ! », tance l’ambassadeur israélien Gilad Erdan dans sa réponse au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Cela ne peut qu’inciter le Hamas à utiliser des enfants pour commettre des actes terroristes, ajoute-t-il.

« L'ONU s'est mise sur la liste noire de l'histoire en rejoignant les partisans des assassins du Hamas », proclame pour sa part le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu qui parle de « décision délirante ». Pour le ministre Benny Gantz, l'hypocrisie de l’institution internationale a atteint un niveau historique.

Mesures envisagées

Quant au ministre des Affaires étrangères Israël Katz, il a annoncé que cette décision allait changer les relations entre Israël et les Nations unies. Israël pourrait couper tout contact avec le représentant de l’ONU pour le Proche-Orient.


Lire la suite sur RFI