"Ma colère est infinie !" : Rachida Dati pousse un gros coup de gueule

·1 min de lecture

Rachida Dati est sur les nerfs ces dernières semaines. Les décisions d'Anne Hidalgo, qu'elle ne semble plus porter dans son cœur, et la politique du gouvernement dans la gestion de la crise du coronavirus, la font réagir. Ce samedi 31 octobre, c'est contre Emmanuel Macron et sa décision de fermer les librairies qu'elle a poussé un énorme coup de gueule sur Facebook. "Aujourd’hui, c’est un cri de colère ! Car ceux qui considèrent les livres comme 'un bien non-essentiel' sont ceux qui ont naturellement accès à la culture. Privilège de classe !"

Selon Rachida Dati, fermer les librairies et les bibliothèques, c'est bloquer l'accès à la culture à ceux qui ne peuvent pas forcément en profiter chez eux. Dans son message, la maire du VIIe arrondissement de Paris cible ceux qui sont actuellement au pouvoir et qui ne font qu'aggraver la situation. "Notre pays est au bord de l’explosion et ils creusent encore la fracture. Sont-ils irresponsables ou totalement aveugles ?" Pour elle, le discours de l'exécutif ne tient plus. "Les grandes déclarations sur la liberté d’expression et l’esprit français, non merci, nous n’en voulons plus de la part de ceux qui aujourd’hui ne voient pas le problème à faire du livre un bien non-essentiel !"

"Ma colère est infinie", poursuit-elle encore, considérant les livres et la culture en général comme des outils de lutte contre le séparatisme. "J’appelle à maintenir ouvertes les bibliothèques et les librairies pendant la durée du confinement. Il s’agit aussi d’une (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Jean Castex, acculé, se défend : "Mon souci n'est pas de plaire !"
"La plus grosse blague !" : Céline Dion mêlée malgré elle à la campagne de Donald Trump
Valérie Trierweiler accusée de « contester les règles » du confinement, elle réplique
VIDÉO - François Mitterrand, un « prédateur » : comment il a séduit Anne Pingeot
Vianney : comment Les Enfoirés l’ont convaincu de rejoindre la troupe