Colère chez les travailleurs sociaux, vers une crise en profondeur ?

Mal-être », « colère » et « désarroi » : c'est en ces termes que les travailleurs sociaux ont exprimé leur ressenti lors d'une grève le 7 décembre dernier, face à des conditions de travail qu'ils jugent dégradées et un manque de reconnaissance. Les syndicats du secteur dénoncent en effet de longue date la faiblesse des rémunérations et l'absence de revalorisation sérieuse, mise en exergue suite à l'exclusion d'une partie des travailleurs sociaux du Ségur (1 et 2) de la Santé. Mais il est aussi et surtout question de « redonner du sens » au travail social, selon le mot d'ordre de l'un des syndicats appelant à la grève.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles