Colère après la tuerie d’Uvalde, au Texas : “Quand allons-nous agir ?”

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
MONTAGE DE CAPTURES D'ÉCRAN YOUTUBE
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’Amérique est sous le choc. Dès les premières heures qui ont suivi la tuerie d’Uvalde, au Texas, des voix se sont élevées pour dire le sentiment de rage partagé par de nombreux Américains. Seulement dix jours après la tuerie raciste de Buffalo, dans laquelle dix personnes ont perdu la vie, ce nouveau drame dans lequel au moins 19 enfants et deux adultes ont péri provoque une vive émotion dans le pays. Parmi les discours les plus relayés, celui de l’entraîneur de basket-ball Steve Kerr, ancien joueur de la NBA. “On ne parlera pas de basket, a-t-il tranché lors d’une conférence de presse. Ce soir, aucune question relative au basket n’a d’importance.”

Et Steve Kerr d’égrener, la voix serrée par l’émotion : “Quatorze enfants ont été tués à 600 kilomètres d’ici, ainsi qu’un professeur [le nombre de victimes a depuis augmenté, passant à 19 enfants et deux adultes]. Il y a dix jours, des personnes âgées noires ont été tuées dans un supermarché à Buffalo. Des paroissiens asiatiques ont été tués dans le sud de la Californie… Et maintenant, des enfants assassinés à l’école.” Submergé par la colère, l’entraîneur perd alors son calme, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous :

“Quand allons-nous agir ? Je suis épuisé de monter sur scène et d’adresser mes condoléances aux familles dévastées, je n’en peux plus des minutes de silence. Ça suffit ! Cinquante sénateurs en ce moment même refusent de voter pour le HR8, une loi visant à étendre les vérifications des antécédents criminels des acheteurs d’armes, qui a été votée par la Chambre des représentants il y a deux ans, mais qui est toujours en attente.”

Après avoir interpellé directement les sénateurs qui s’opposent à la mesure, Steve Kerr a appelé les Américains à se demander ce qu’ils ressentiraient si un tel drame frappait leur propre famille.

“Dans notre pays et nulle part ailleurs”

C’est avec la même émotion que le sénateur démocrate Chris Murphy en a appelé à la responsabilité de ses collègues : “Qu’est-ce que nous sommes en train de faire ? a-t-il répété, dans un discours passionné relayé par The Guardian ci-dessous. Quelques jours après qu’un tueur est entré dans un supermarché pour tirer sur des clients africains-américains, nous avons un nouveau Sandy Hook entre les mains [en référence à la tuerie de l’école primaire de Sandy Hook, qui avait fait 28 victimes en 2012].” Et le sénateur de poursuivre :

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles