Publicité

Colère des agriculteurs polonais: Varsovie ouvre une enquête après la destruction de céréales ukrainiennes

Kiev a dénoncé un incident « inacceptable » après le déversement de céréales ukrainiennes par des agriculteurs polonais, dimanche, à la frontière. Varsovie a ouvert une enquête ce lundi 12 février.

La tension est montée d’un cran à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine dimanche 11 février. Alors que les agriculteurs polonais manifestent dans tout le pays contre les importations ukrainiennes qu'ils perçoivent comme déloyales et le Pacte vert européen, ils ont cette fois renversé la cargaison d’un camion ukrainien pour démontrer leur colère. Des images partagées sur les réseaux sociaux montrent des tas de céréales, parfois recouverts d'un drapeau de l'UE, au milieu d'une route.

Cette action inédite a suscité de vives réactions en Ukraine, pays à forte tradition agricole confronté depuis deux ans à l'invasion russe. « La détérioration des céréales ukrainiennes à la frontière polonaise est inacceptable », a fustigé sur X (ex-Twitter) le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba. Le ministère ukrainien de la Politique agraire a lui déclaré dans un communiqué « dénoncer fermement » la « destruction délibérée » de céréales qui « n'a rien à voir avec des protestations pacifiques ». « Nous suivons de près l'enquête sur cet incident et espérons que les auteurs seront rapidement identifiés et punis », a-t-il ajouté.

Le parquet polonais a lui annoncé ce lundi avoir « ouvert une enquête ». Le parquet de Lublin a précisé que les responsables de l'incident pouvaient risquer jusqu'à « cinq ans de prison ».

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI