Publicité

Colère des agriculteurs : Marc Fesneau promet de nouvelles mesures à partir de mardi

« Des mesures complémentaires, soit de niveau européen, soit de niveau national », seront annoncées « dès mardi » pour répondre à la colère des agriculteurs, a indiqué le ministre Marc Fesneau, ce dimanche 28 janvier, sur le plateau de BFMTV.

« On a besoin d’avoir des mesures qui viennent crédibiliser la parole publique et la parole européenne », a ajouté le ministre de l’Agriculture. Et de pointer du doigt la mobilisation menée par les agriculteurs depuis plus d’une semaine en France. Une révolte, qui, selon lui, « est la crise d’un cri qui n’a pas été entendu ».

Un « siège » de la capitale

« C’est le cri des agriculteurs qui voient sur les plateaux de télévision des gens qui dénigrent l’agriculture depuis des années », a-t-il justifié. « C’est le cri des agriculteurs qui demandent à la grande distribution d’arrêter de les étrangler. C’est le cri des agriculteurs qui dénoncent l’absence de produits locaux dans les cantines de proximité. C’est le cri des agriculteurs qui n’en peuvent plus d’être opposés à l’environnement », a-t-il poursuivi en appelant chacun à un « examen de conscience collectif, en lucidité ».

Il faut croire que les annonces dévoilées par le Premier ministre, Gabriel Attal, vendredi 26 janvier, n’auront pas suffi à calmer la colère des agriculteurs. Les manifestations vont repartir de plus belle dès lundi 29 janvier, notamment à Paris, où un blocage est prévu. Samedi 27 janvier, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA) du grand bassin parisien ont a...


Lire la suite sur LeJDD