Publicité

Colère des agriculteurs : l’objectif n’est pas de « pourrir la vie des Français », assure le président de la FNSEA Arnaud Rousseau

Le blocage de Paris a commencé. Alors que plus de 600 tracteurs sont en train de se positionner sur les axes autoroutiers qui quittent Paris pour bloquer la circulation, Arnaud Rousseau a précisé, lundi matin sur RTL, que l’objectif n’était pas « d’ennuyer ou de pourrir la vie des Français ». Il s’agit plutôt, pour le président de la FNSEA, « de mettre la pression sur le gouvernement pour faire en sorte que, rapidement, on trouve des solutions de sortie de crise ».

L’agriculteur a rappelé que les annonces formulées par Gabriel Attal étaient loin d’être suffisantes et que cette mobilisation était nécessaire pour « protéger notre métier et faire en sorte que demain, ce qu’il y a dans l’assiette des Français soit produit en France ».

À lire aussi Colère des agriculteurs : Jordan Bardella dénonce la « schizophrénie » du gouvernement dans une lettre ouverte

« On fait monter la pression »

Pour éviter une paralysie totale du trafic, les axes secondaires seront dégagés et les blocages seront positionnés à 30 kilomètres de la capitale. La circulation ne reprendra pas normalement tant que les mesures proposées par le gouvernement « ne [seront] pas satisfaisantes », précise Arnaud Rousseau. « On fait monter la pression parce qu’on a compris que quand c’était loin de Parkilomètres avait pas de réception du message », conclut le président du syndicat agricole.

À lire aussi Siège de Paris par les agriculteurs : une pénurie alimentaire est-elle possible ?

Certa...


Lire la suite sur LeJDD