Publicité

Colère des agriculteurs : Jean Lassalle regrette la perte de la « culture de la transmission »

« Nous avons perdu la culture de la transmission », a déploré Jean Lassalle sur le plateau de CNEWS, mercredi 24 janvier. L’ancien député de la quatrième circonscription des Pyrénées-Atlantiques s’est exprimé au sujet de la colère qui soulève le monde agricole depuis une semaine.

« Au retour de la Première Guerre mondiale, dans certaines familles, les frères étaient tués. Mais il y avait quand même un cousin ou un neveu qui reprenait l’exploitation. C’était une culture », a-t-il expliqué. Selon lui, un cas de figure similaire serait inenvisageable aujourd’hui.

« Il faut un accompagnement culturel et économique »

Et de préciser : « Bien sûr, ça peut marcher. Chez nous, trois cents jeunes femmes travaillent dans les vergers, et la moitié sont des parisiennes. Alors oui, ça peut marcher, mais il faut un accompagnement culturel et économique très important », a-t-il développé.

L’homme politique français implanté dans les Pyrénées a souligné l’importance de la transmission dans le monde agricole, une sorte de « maître-mot ». « Imaginez un jeune homme qui a connu sa copine à la fac et l’emmène voir l’exploitation, a-t-il illustré. Elle est déjà très inquiète sur l’autoroute. Et puis quand elle arrive dans une départementale, l’inquiétude grossit. Elle traverse un village où il n’y a pratiquement rien. Et puis ça finit dans une cour d’exploitation où il y a un tracteur, et derrière la belle-mère. Elle n’a pas été préparée, elle se trouve mal. Il faut comprendre l’image. »

...
Lire la suite sur LeJDD