Publicité

Colère des agriculteurs : Gabriel Attal évoque des mesures « supplémentaires » pour contrer la concurrence déloyale

Comme attendu, Gabriel Attal n’a pas signé d’annonce choc ce dimanche 28 janvier en marge de sa visite d’une exploitation bovine à Parçay-Meslay (Indre-et-Loire). Au cours d’un échange avec les agriculteurs locaux, le Premier ministre a exprimé son vœu de prendre des mesures « supplémentaires » contre la concurrence déloyale.

Une différence de traitement critiquée

« Je veux qu’on clarifie les choses et qu’on voie les mesures que l’on peut prendre, supplémentaires, sur ces histoires de concurrence déloyale », a-t-il affirmé. Gabriel Attal s’est mis du côté de ses interlocuteurs : « Ce n’est pas normal que vous soyez empêché d’utiliser certains produits », alors que « des pays voisins, Italie ou autres », peuvent y avoir recours.

Le Premier ministre n’en a pas dit beaucoup plus que vendredi 26 janvier lors de sa visite à Montastruc-de-Salies (Haute-Garonne). Il a notamment répété qu’il fallait renforcer les contrôles pour une meilleure rémunération des agriculteurs encadrés par les lois Egalim, et « sortir de normes, de bâtons dans les roues, de procédures qui se sont empilés ces dernières décennies ».


Retrouvez cet article sur LeJDD