Publicité

Colère des agriculteurs : Gérald Darmanin a prévu un dispositif défensif en vue du blocage de Paris

Ce samedi 27 janvier, la FNSEA et le syndicats des Jeunes agriculteurs (JA) du grand bassin parisien ont appelé à un « siège » de Paris à durée indéterminée, en bloquant tous les « axes lourds » qui mènent à la capitale. L’action commencera dès lundi 29 janvier, à 14 heures. Évidemment, cette annonce n’est pas passée inaperçue et a contraint le ministère de l’Intérieur à prendre ses précautions.

Rungis et les aéroports protégés

D’après les informations de franceinfo, Gérald Darmanin a tenu une réunion de sécurité dans la matinée du dimanche 28 janvier, « en prévision de blocages à venir ». Ceux-ci pourraient commencer dès la soirée de dimanche, afin d’être en place pour le début de la semaine. Le ministre de l’Intérieur a donné comme instruction de déployer un « dispositif défensif important afin d’empêcher tout blocage de Rungis, des aéroports d’Île-de-France et prévenir puis interdire toute entrée dans Paris ».

Interrogé sur la passivité des forces de l’ordre face aux incidents survenus aux abords de certains barrages, Gérald Darmanin ne semble pas modifier ses ordres. Il note notamment que « les forces de l’ordre doivent agir avec grande modération », afin d'intervenir « en dernier recours » et « dans le seul cas où l’intégrité des personnes serait menacée ou les bâtiments ou biens publics ou privés (seraient) exposés à de graves dégradations ».


Lire la suite sur LeJDD