Publicité

Colère des agriculteurs : la FNSEA va publier « une quarantaine de revendications »

La FNSEA, premier syndicat agricole français, communiquera, mercredi 24 janvier au soir, une « quarantaine » de « revendications claires », et indique n' « exclure aucune option », et notamment le blocage de Paris ou du pays si les agriculteurs n'étaient pas « entendus », a annoncé Arnaud Rousseau dans les 4V sur France 2, même si bloquer Paris n'est pas encore envisagé. Ces revendications tourneront autour de trois thématiques : « la dignité du métier » ; « le juste revenu, les prix, la question de l'eau et des produits phytosanitaires » ; et « l'exercice du métier, les contrôles, la sur-administration et les normes. » Après le Conseil des ministres, la porte-parole Prisca Thévenot, a annoncé que le gouvernement fera des annonces « dans les jours à venir », « sans tabou ».

À lire aussi Marc Fesneau au JDD : « Les agriculteurs ont surtout besoin de cohérence »

Alors que la mobilisation s'est accentuée, selon le président de la FNSEA, « cette colère est inédite pour le monde agricole, ça fait très longtemps qu'on n'a pas eu un tel niveau d'engagement. D'ici vendredi près de quatre-vingt-cinq départements vont mener des actions, de manière continue et sporadique ». Un peu plus tard ce mercredi, sur franceinfo, Arnaud Rousseau a ajouté : « Nos manifestations sont déclarées, on a dit qu'il ne fallait pas de violence, car parfois elle n'est pas très loin. La violence n'est pas une réponse à ce qui se passe en ce moment. Sécurisation, responsabilité (...) tout cela ne t...


Lire la suite sur LeJDD