Publicité

Colère des agriculteurs : « Les flics de France soutiennent le mouvement », assure un policier syndiqué

Le syndicaliste policier Rudy Manna, porte-parole d’Alliance Sud, a témoigné son soutien et celui de sa profession aux agriculteurs mobilisés qui demandent à Gabriel Attal de nouvelles mesures face à la précarisation de leur activité. « Il faut qu’ils sachent que les flics de France soutiennent ce mouvement », a-t-il affirmé sur le plateau de CNews. Il a ensuite expliqué avoir « conscience que ces agriculteurs n’en peuvent plus » et comprend qu’ils souhaitent « se faire entendre ».

À lire aussi Colère des agriculteurs : l’objectif n’est pas de « pourrir la vie des Français », assure le président de la FNSEA Arnaud Rousseau

« La seule chose qu’il faut, c’est qu’il n’y ait pas de casse, pas de dégradations, et surtout nous, en tant que flics, on veut éviter tout débordement », a déclaré Rudy Manna. Il a également assuré vouloir à tout prix éviter « d’être en confrontation avec eux », dans le cas où des exploitants seraient amenés à « déraper » lors des opérations de blocage de la circulation, notamment autour de Paris où plus de 600 tracteurs vont être positionnés, ce lundi, afin d’obtenir des réponses rapides de la part de l’exécutif.

15 000 forces de l’ordre mobilisées

Alors, pour éviter tout débordement, « il faut que les policiers soient là, en nombre, pour que les gens circulent bien, qu’ils puissent s’approvisionner normalement et que la vie puisse continuer malgré tout », a indiqué le policier.

À lire aussi Colère des agriculteurs : le plan de Gabriel...


Lire la suite sur LeJDD