Publicité

Colère des agriculteurs : la Confédération paysanne veut poursuivre le mouvement malgré la levée de plusieurs barrages

La Confédération paysanne a appelé, jeudi 1er février, dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux à « poursuivre la mobilisation ». À la suite des mesures annoncées par Gabriel Attal, parmi lesquelles un renforcement des lois Egalim ou une aide de 150 millions d’euros de soutien fiscal et social aux éleveurs, le quatrième syndicat agricole estime que « la question fondamentale du revenu [n’est] toujours pas prise à bras-le-corps par le gouvernement ».

En contradiction avec les autres syndicats

La décision de la Confédération paysanne tranche avec celle des autres syndicats agricoles, à commencer par la FNSEA et les Jeunes agriculteurs qui, de leur côté, ont appelé jeudi à suspendre les blocages en France. Dès ce vendredi 2 février, de nombreux convois d’agriculteurs ont levé le camp sur l’ensemble du territoire français.

Pour autant, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs ont indiqué rester attentifs à l'application des mesures. Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, a annoncé ce vendredi sur les antennes de BFMTV, que les agriculteurs « remettront le couvert », si aucune loi n’est promulguée avant le mois de juin. Selon lui, les agriculteurs vont se « remettre au travail pour rendre crédibles et palpables dans les fermes » les mesures annoncées par le gouvernement. Viendra ensuite assez rapidement le Salon de l’agriculture prévu du 24 février au 3 mars prochains.


Lire la suite sur LeJDD