Coinbase : son introduction en bourse fait trembler Wall Street

·1 min de lecture

Nicolas Barré revient ce mercredi sur l’histoire d’une startup créée il y a moins de dix ans, qui vaut déjà 100 milliards de dollars et qui fait trembler Wall Street.

Cette startup, c’est Coinbase, c’est une plateforme sur laquelle on peut acheter et vendre des cryptomonnaies, des Bitcoins bien sûr mais aussi une centaine d’autres cryptomonnaies. C’est fait pour le grand public, c’est très simple, il suffit d’ouvrir un compte. Le succès de Coinbase est fulgurant : la plateforme compte près de 60 millions d’utilisateurs dans le monde. Elle se veut aussi très sûre, la sécurité des transactions est l’obsession de son fondateur, Brian Armstrong, 38 ans, un ancien d’Airbnb om il s’occupait déjà de la sécurité des paiements et qui se trouve aujourd’hui à la tête d’une fortune évaluée à 14 milliards de dollars.

Et c’est l’événement aujourd’hui à Wall Street où Coinbase va être cotée pour la première fois.

Et ce à quoi on assiste au fond, c’est la rencontre ou plus exactement le télescopage de deux mondes : songez que cette introduction en Bourse est pilotée par la banque Goldman Sachs, l’institution la plus prestigieuse de Wall Street, fondée au milieu du XIXe siècle et qui vaut elle-même 120 milliards de dollars, donc à peine plus que les 100 milliards de Coinbase. La plateforme fondée en 2012 seulement par Brian Armstrong emploie 1250 personnes. Et elle vaut plus, ça va vite, que les 80 milliards de BNP Paribas, première banque de la zone euro avec plus de 190.000 employés…

En fait...


Lire la suite sur Europe1