Le coiffeur star Franck Provost mis en examen pour «blanchiment de fraude fiscale aggravée»

·1 min de lecture

Le coiffeur français Franck Provost a été mis en examen cette semaine pour "abus de biens sociaux" et "blanchiment en bande organisée de fraude fiscale aggravée". "Franck Provost conteste fermement ces accusations", a indiqué jeudi son avocat Me Bouchez El Ghozi auprès de l'AFP, ajoutant qu'"avec cette mise en examen, il va avoir accès au dossier et pouvoir se défendre de manière très sereine".

Franck Provost sous contrôle judiciaire

La mise en examen de l'homme d'affaires de 75 ans est intervenue mardi lors de sa présentation à un juge d'instruction à Nanterre. Depuis, le fondateur du groupe Provalliance, numéro un du secteur de la coiffure en Europe, a été placé sous contrôle judiciaire "avec une caution fixée à plusieurs centaines de milliers d'euros", a précisé le parquet de Nanterre, dans un communiqué transmis jeudi à l'AFP.

Selon le ministère public, "plusieurs signalements" avaient été "transmis par l'administration fiscale courant 2017 concernant l'utilisation d'un logiciel frauduleux de caisse permettant de détourner des recettes encaissées en espèces dans un réseau de salons de coiffure".

Franck Provost est également mis en examen pour "mise à disposition de matériels et programmes pour commettre des infractions et des atteintes à des systèmes de traitement automatisés de données". Selon une source proche du dossier, le montant du préjudice, au détriment du fisc et des sociétés, est de "plusieurs millions d'euros" sur vingt ans.

Une enquête préliminaire a été ouverte...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles