Cohen & Cohen, la maison d'édition qui sort deux livres d'art par an

L'histoire de l'éditeur Cohen & Cohen est un défi lancé à l'époque et au libraire géant du numérique, Amazon. Qui aurait osé créer en 2012 une maison d'édition de livres d'art sans se soucier de leur diffusion ou des modes du public? Et fabriquer des beaux livres de trois kilos pièce facturés 120 euros? "Il y a les frères Coen au cinéma ; nous sommes les Cohen des livres d'art, passionnés et déterminés à éditer des ouvrages de référence quand la plupart des maisons ne font plus que des catalogues d'exposition", campe Stéphane Cohen.

Face à des éditeurs comme Somogy, In Fine (groupe Connaissance des arts), Hazan ou Flammarion, la fratrie se démarque. On compare parfois leur production à celle de Citadelles et Mazenod, la Rolls du secteur, avec des ouvrages vendus entre 180 et 200 euros.

700 tableaux de Delacroix

La division des tâches au sein du duo s'est vite imposée. Stéphane Cohen a longtemps été associé à l'éditeur Adam Biro (qui a cessé son activité). Sa sœur Sandra, spécialisée dans le marketing et la communication médicale, n'a pas sa pareille pour vendre. Ils opèrent depuis le 13e arrondissement de Paris, loin du triangle d'or des éditeurs dans le 6e arrondissement. Cette année, ils bouclent leur huitième monographie, consacrée à Courbet. Après un Vélasquez, un Greco ou un Delacroix. Des livres denses et soignés, confiés aux plus grands spécialistes. Le Vélasquez a été écrit par Guillaume Kientz, expert reconnu de l'artiste espagnol, alors conservateur au Louvre. Le ­...


Lire la suite sur LeJDD