Le coeur à l'épreuve du marathon

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Ce dimanche 14 avril 2019, 55.000 athletes s'elanceront dans les rues de la capitale pour courir les 42 kilometres du Marathon de Paris. Une course qui mettra leurs muscles a rude epreuve. Parmi eux, le coeur sera particulierement sollicite.

Comment fonctionne le coeur ?

Gros comme un poing fermé, le coeur pèse à peine 300 grammes. Ce super organe fournit de l'énergie à tout l'organisme. Le coeur est situé dans le thorax entre les deux poumons. Divisé en quatre cavités, il est capable de se contracter entre 50 et près de 200 fois par minute en fonction de notre activité. C'est ce qui lui permet de propulser le sang dans l'organisme pour lui apporter l'oxygène et les nutriments dont il a besoin.

Quand le coeur se contracte, ce sont en réalité des milliers de cellules, les cardiomyocytes, qui reçoivent un ordre électrique. Cette impulsion provient du coeur lui-même. Car il a la particularité de posséder son propre générateur électrique. Une sorte de stimulateur naturel qui permet d'obtenir la contraction des quatre cavités cardiaques selon un rythme bien précis.

Le sang qui arrive dans la partie droite du coeur provient de l'organisme. Il est veineux donc riche en gaz carbonique (CO2) et pauvre en oxygène (O2). Il remplit d'abord l'oreillette qui se contracte pour envoyer le sang dans le ventricule. Puis, c'est au tour du ventricule de se contracter pour expédier le sang vers les poumons. C'est alors qu'il se charge à nouveau en oxygène. Une fois le sang ré-oxygéné, il revient au coeur mais cette fois, du côté gauche pour être propulsé dans tout le corps grâce à un réseau vasculaire. Chaque minute, le coeur assure à l'organisme (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi