Le codétenu de Cédric Jubillar maintient sa version et assure vouloir que "la vérité éclate"

L'ex-co-détenu du principal suspect de la disparition de Delphine Jubillar avait expliqué aux enquêteurs que Cédric Jubillar lui avait confié avoir récupéré une voiture blanche pour transporter le corps de Delphine Jubillar et s'en être débarrassé "à côté d’un endroit où ça a brûlé". En conséquence, de nouvelles fouilles avaient été organisées, en vain.

Il dit avoir agi "dans l'espoir que la vérité éclate", pour les enfants de Delphine Jubillar. Dans une interview accordée au Parisien, l'ancien co-détenu de Cédric Jubillar, principal suspect dans la disparition de son épouse infirmière, maintient sa version des faits, selon laquelle l'ancien plaquiste lui aurait avoué avoir tué son épouse. Des propos niés par Cédric Jubillar.

D'après ses déclarations aux enquêteurs, le principal suspect, qu'il a rencontré en détention à la prison de Seysses, lui avait expliqué avoir récupéré une voiture pour transporter le corps de Delphine Jubillar et s'en être débarrassé "à côté d’un endroit où ça a brûlé". Ces déclarations avaient eu pour effet de renforcer les soupçons des enquêteurs quant à la culpabilité de Cédric Jubillar et avaient entraîné des recherches d'ampleur pour tenter de trouver le corps de l'infirmière disparue depuis décembre 2020, en vain.

"Un grand calculateur"

"Je ne suis pas une balance qui aurait monnayé ses informations en contrepartie de je ne sais quelle libération anticipée et qui aurait agi dans son intérêt personnel. J’ai seulement collaboré avec la justice dans l’espoir que la vérité éclate, et que les enfants de Delphine sachent un jour où est leur mère. J’ai fait tout ça pour eux", se défend aujourd'hui cet ancien détenu, surnommé "Marco" par nos confrères.

Dans les colonnes du quotidien, Marco est revenu sa rencontre avec le peintre plaquiste. Les deux hommes sont alors dans deux cellules mitoyennes, et communiquent "en parlant par la fenêtre". "Je comprends que c’est un grand calculateur, il réfléchit beaucoup plus que la moyenne des autres détenus. Je l’estime aussi très cultivé", explique Marco.

Selon l'ancien détenu, Cédric Jubillar parle de "l'autre" quand il évoque son épouse disparue. "Il se moque des copines de Delphine quand elles passent dans des émissions à la télé", relate-t-il. Marco, qui fournit du cannabis à Cédric Jubillar, affirme que ce dernier a tendance à se confier, tard dans la nuit.

"Une nuit, il me raconte le moment où les choses se seraient passées. Il est sorti de sa chambre, il a surpris sa femme en train d’envoyer des messages à son 'connard', c’est comme ça qu’il parlait de l’amant, et c’est là qu’il a 'vrillé'. Ce sont ses mots", assure-t-il. L'ex-détenu explique aussi que l'ancien plaquiste se serait targué un jour que "dans (son) affaire, ils n'ont même pas retrouvé le couteau".

"Le corps de sa femme est enterré pas loin d’un endroit qui a brûlé"

"Il me demandait des détails sur l’enfouissement de cadavres… Il s’inquiétait de la possibilité qu'un corps enterré finisse par être découvert à cause des intempéries ou des animaux. C’est là qu’il me dit que le corps de sa femme est enterré pas loin d’un endroit qui a brûlé. Il me parle aussi de deux grands arbres, sans donner plus d’explications", ajoute Marco, qui assure avoir donné "aux enquêteurs des détails" qu'il n'aurait pas pu "inventer et qui n’étaient pas connus du public".

Quant à l'actuelle compagne de Cédric Jubillar, Séverine, Marco continue d'affirmer que cette dernière pourrait savoir où est enterré le corps de Delphine. "(Cédric Jubillar) me dit qu’elle sait tout et qu’elle va me montrer où est enterrée Delphine. Il me demande donc de la contacter à ma sortie de prison", assure-t-il.

À la suite de son témoignage, la nouvelle compagne du principal suspect avait été placée en garde à vue, mi-décembre 2021. Elle est cependant ressortie libre, après un jour et demi de garde à vue, sans être mise en examen.

Confronté à son ancien codétenu le 12 mai dernier, Cédric Jubillar, qui continue à se dire innocent, a nié toutes ces déclarations. Mis en examen pour meurtre et écroué le 18 juin 2021, il est détenu à l'isolement.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Affaire Jubillar: Cédric Jubillar aurait envoyé des lettres codées à sa nouvelle compagne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles