Le Coca-Cola en Russie, c'est bientôt de l'histoire ancienne

La société d’embouteillage Coca-Cola Hellenic Bottling Company (HBC) a annoncé l’arrêt de ses activités ce jeudi 16 juin. (Photo: via Associated Press)
La société d’embouteillage Coca-Cola Hellenic Bottling Company (HBC) a annoncé l’arrêt de ses activités ce jeudi 16 juin. (Photo: via Associated Press)

La société d’embouteillage Coca-Cola Hellenic Bottling Company (HBC) a annoncé l’arrêt de ses activités ce jeudi 16 juin. (Photo: via Associated Press)

RUSSIE - Ça y est, Coca-Cola suit le mouvement et rejoint la longue liste des géants américains à suspendre leurs activités en Russie. L’entreprise, qui détient dix sites de production dans le pays, avait déjà annoncé son retrait en mars dernier, sans fournir aucun détail supplémentaire sur la situation.

C’est maintenant la société d’embouteillage Coca-Cola Hellenic Bottling Company (HBC) qui fait part publiquement, dans un communiqué, de l’arrêt de ses activités ce jeudi 16 juin, concrétisant ainsi la disparition de la célèbre boisson en Russie.

La société compte écouler ses stocks, mais pas les renouveler. Elle employait plus de 7000 personnes dans ses sites de production, principalement des jeunes Russes de moins de 30 ans (44% des employés du groupe), explique Le Figaro.

Il s’agit là d’une première depuis son arrivée sur le territoire dans les années 1980, à l’occasion des Jeux Olympiques de Moscou. Même pendant la fin de la Guerre froide, un tel retrait ne s’était pas produit. Coca-Cola était d’ailleurs l’une des seules sociétés américaines à être présente sur le marché russe pendant cette période de conflit.

300 entreprises américaines ont quitté la Russie

Coca-Cola est loin d’être la première multinationale à suspendre ses activités en Russie. Starbucks, Pizza Hut ou encore KFC: sous la pression de l’opinion publique et les menaces de boycott, les entreprises symboliques de la culture américaine font leurs valises les unes après les autres.

McDonald’s a également fermé temporairement ses 850 restaurants russes. Une décision importante, d’autant plus que la Russie représente plus de 10% de son chiffre d’affaires. À ce jour, près de 300 grandes entreprises américaines ont suspendu leurs activités en Russie. Il en resterait 30 à opérer dans le pays, selon BFMTV.

La multiplication de ces abandons est chargée de symbolique. L’arrivée de nombreuses multinationales dans le pays dans les années 90 avait marqué la fin d’une ère et l’ouverture historique du pays au capitalisme, dans la lignée de la chute de l’Union soviétique.

À voir également sur Le HuffPost: Un Coca-Cola “sain” fait maison? La fausse bonne idée de TikTok

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles