Qu'est-ce que le “mur de la honte” de Valeurs Actuelles ?

Valeurs Actuelles contre-attaque… Depuis mardi 3 décembre, le collectif de cyberactivistes Sleeping Giants, qui lutte contre “le financement du discours de haine” dans les médias, interpelle les annonceurs de “VA” pour les enjoindre à ne plus associer leur image à cette publication “extrémiste”. Une méthode qui a montré son efficacité lors de précédentes campagnes, consacrées à Boulevard Voltaire, puis à Paris Première et CNews, deux médias au sein desquels sévit Eric Zemmour. Selon le comptage effectué par Sleeping Giants sur Twitter, 43 annonceurs auraient ainsi renoncé à acheter des spots de publicités “à proximité” des interventions télévisées du polémiste condamné pour incitation à la haine raciale. Un chiffre contesté par les groupes M6 et Canal Plus.

Très inquiète pour sa santé économique, la rédaction de l’hebdo Valeurs Actuelles a décidé de ne pas tomber entre les griffes des “Géants endormis” sans combattre. “C’est scandaleux ! Ils veulent nous tuer économiquement” s’indigne auprès de Capital Geoffroy Lejeune, le patron de la rédaction du magazine, qui promet de révéler l’identité des cyberactivistes anonymes de Sleeping Giants, dans une prochaine enquête. En attendant, le média du groupe Valmonde a décidé de riposter en épinglant les noms des marques qui auraient cédé au chantage des Sleeping Giants, sur son “mur de la honte”. Les visiteurs de cette page web, souvent lecteurs et soutiens de Valeurs Actuelles, y sont invités à “faire savoir à ces annonceurs qu[ils] réprouvent ces méthodes honteuses”, en interpellant les marques sur Twitter. Pédagogue, l’auteur du “mur de la honte” va jusqu’à proposer aux internautes un message "prêt à envoyer", à destination des marques : "Alors XXX vous êtes contre le débat d'idées ? Ou ouvertement d'extrême-gauche ? Pourriez-vous nous dire ce qui vous a poussé à plier face aux Sleeping Giants ? #leMurdelaHonte #opVA.

Les origines incertaines du "mur de la honte"

“Tout ceci laisse entendre que les marques listées sur le mur

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aux États-Unis le casse-tête des bouchons pour recharger sa Tesla
Un enfant ne mange pas de viande, il est exclu de la cantine
Le palmarès des objets les plus volés dans les hôtels de luxe
Le "Hot Rod" de Johnny aux enchères ce samedi
Sept des huit raffineries françaises en grève. Bientôt la pénurie ?