Coca-Cola s'attend à un retour de la croissance des ventes en 2021

·2 min de lecture
COCA-COLA S'ATTEND À UN RETOUR DE LA CROISSANCE DES VENTES EN 2021

(Reuters) - Coca-Cola vise un retour à la croissance organique en 2021 alors que la pandémie a pesé moins que prévu sur son bénéfice trimestriel grâce à une réduction drastique des coûts, un performance saluée mercredi par une hausse de près de 2% du titre à l'ouverture de Wall Street.

Le chiffre d'affaires en données organiques a reculé de 9% en 2020 en raison de la fermeture des circuits de distribution autres que le commerce de détail, tels que les restaurants, les cinémas et les événements sportifs, qui représentent plus d'un tiers des ventes du groupe.

Pour 2021, le géant américain des sodas a dit s'attendre à une croissance de son chiffre d'affaires organique de presque 10% sur l'ensemble de l'exercice.

"Les progrès que nous avons réalisés en 2020, y compris les mesures prises pour accélérer la transformation de notre entreprise, nous donnent confiance dans le retour à la croissance pour l'année à venir", a déclaré le directeur général du groupe James Quincey.

"À mesure que le déploiement des vaccins se poursuivra, nous aurons plus de visibilité sur la manière dont la reprise mondiale prendra forme", a t-il ajouté.

La crise sanitaire a accéléré les efforts de Coca-Cola pour rationaliser son portefeuille de boissons, donnant la priorité à ses produits les plus populaires, comme les eaux pétillantes et les sodas sans sucre.

Le groupe a également lancé en août dernier un plan de restructuration qui a entraîné des milliers de suppressions d'emplois.

Coca-Cola a annoncé mercredi une baisse de 5% de son chiffre d'affaires trimestriel à 8,60 milliards de dollars (7,09 milliards d'euros), juste en-dessous des attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur 8,63 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

Le bénéfice net ressort à 47 cents par action, soit 5 cents de plus que les estimations.

Coca-Cola s'attend également à un impact d'environ 12 milliards de dollars d'un litige avec l'Internal Revenue Service (IRS), le fisc américain, concernant le montant facturé aux filiales étrangères pour les droits de fabrication et de vente de produits à base de coca à l'étranger.

La Cour fiscale américaine a donné raison à l'IRS en novembre. Coca-Cola, qui entend "défendre vigoureusement sa position", a provisionné néanmoins 438 millions de dollars dans ses comptes au 31 décembre au titre de ce litige.

(Nivedita Balu à Bangalore; version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)