Covid-19 : face à la progression inquiétante du variant anglais, voici le vrai niveau de l'alerte

·1 min de lecture

Une courbe peut en cacher une autre. Depuis quelques semaines, les spécialistes de l'épidémie de Covid-19 ne guettent plus seulement le nombre de nouveaux cas quotidiens (entre 20.000 et 26.000 depuis janvier) et celui des personnes hospitalisées (environ 28.000, dont 3.200 en réanimation) mais aussi la progression du variant anglais, au moins 50% plus contagieux que le virus de 2020. Tous assurent que, même si cela ne se voit pas encore, la pente empruntée par le mutant qui a semé la mort au ­Royaume-Uni et au Portugal est déjà "­exponentielle", un ­adjectif que les Français ont appris à ­redouter car il fut à l'automne ­annonciateur d'une deuxième vague.

Vigies du Covid-19 depuis des mois, Philippe Amouyel et Luc Dauchet, respectivement professeur et maître de conférences en santé publique au CHU de Lille, ont réalisé pour le JDD une modélisation de l'avancée de la nouvelle souche (voir graphique ci-contre) à partir des résultats de la première enquête flash de Santé publique France sur la présence du variant dans l'Hexagone et des données préliminaires de la deuxième dévoilées cette semaine.

Un pourcentage de population vaccinée encore trop bas

"Depuis quelques jours, la progression de l'épidémie semble marquer le pas même si le nombre de nouveaux cas positifs reste sur un plateau élevé, décrivent-ils. Cependant, c'est trompeur : comme dans ­plusieurs pays européens, le nouveau variant B.1.1.7 pourrait rapidement modifier les tendances observées en ce moment."

Lire aussi - ...


Lire la suite sur LeJDD