Les coalitions Wallu Sénégal et Yewwi Askan Wi s'unissent pour les législatives

Au Sénégal, les deux coalitions de l'opposition les plus significatives ont conclu un accord en vue des élections législatives du 31 juillet où elles présenteront des listes communes dans chaque département.

Après plusieurs semaines de discussions, la coalition Wallu Sénégal de l'ex-président Abdoulaye Wade et la coalition Yewwi Askan Wi se sont accordées pour constituer des alliances au niveau des départements.

L'idée est simple : chaque coalition renforce l'autre dans un département où elle est en position de force. Concrètement, au niveau local, la liste sera dirigée par le candidat qui a gagné les dernières locales ou bien qui serait le mieux placé pour l'emporter.

« Cela permet d'éviter de se mettre en concurrence sur une même circonscription », explique Pape Sarr de la coalition Wallu Sénégal. « Cette stratégie vise à contrer la coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar, dans les zones rurales ».

Sur le plan national, pour le scrutin proportionnel, chaque coalition présente sa propre liste. Les deux coalitions de l'opposition espèrent ainsi engranger le plus de députés possible pour tenter d'imposer une cohabitation.

Autre décision prise : le député et maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko, a été désigné tête de liste de la coalition Yewwi Askan Wi. La tête d'affiche de la coalition Wallu Sénégal n'a pas encore été dévoilée. De son côté, l'ancien Premier ministre Aminata Touré dirigera la liste de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar.

► À lire aussi : Au Sénégal, le débat sur les parrainages pour les prochaines législatives refait surface

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles