Coalition mondiale contre Daech: les pays d'Afrique s'inquiètent de la montée du terrorisme

Au Maroc, la ville de Marrakech accueillait aujourd’hui la 9e réunion ministérielle de la coalition internationale contre Daech, co-organisée avec les États-Unis. Une coalition créée en 2014 pour combattre le groupe Etat islamique, qui rassemble plus de 80 pays et organisations membres. L’accent a été mis sur le défi du terrorisme pour l’Afrique.

Avec notre envoyée spéciale à Marrakech, Magali Lagrange

Dans son discours de clôture, le ministre marocain des Affaires étrangères s’est dit fier de l’attention particulière accordée au continent africain, une première depuis la création en 2014 de cette coalition axée, au départ, sur la lutte contre le groupe État islamique en Irak et en Syrie.

Car l’Afrique est devenue la principale cible des groupes terroristes, a affirmé Nasser Bourita lors de cette réunion, à laquelle ont participé plus de 70 pays, dont une quarantaine représentés par un ministre. Le ministre a rappelé qu’en 2021, 48% des morts dus au terrorisme ont été enregistrés en Afrique dont une grande partie dans le Sahel.

Ces groupes, qui ont de plus en plus recours aux technologies entrainent de lourdes pertes économiques pour le continent africain, a poursuivi le ministre marocain.

Parmi les engagements pris par les participants à Marrakech, en plus de la poursuite des efforts de stabilisation dans les zones du Moyen-Orient où l’État islamique était implanté, figure donc celui de prendre en compte d’autres parties du monde menacées par le groupe terroriste, et en particulier l’Afrique.

La sous-secrétaire d’État américaine en charge des affaires politiques a conclu en promettant que les membres de la coalition travailleront main dans la main pour faire barrage au terrorisme, partout où il tentera de s’implanter. « Notre présence aux côtés des représentants de treize pays africains constitue un message clair envoyé à cette organisation terroriste, pour dire que nous travaillerons ensemble pour la vaincre », a déclaré la sous-secrétaire d’État américaine chargée des Affaires politiques.

La réunion a aussi été marquée par l’arrivée du Bénin dans la coalition. Il en devient le 85e membre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles