Coût de l'énergie : hors de prix pour des «millions» de travailleurs, alertent des syndicats

© AFP

La hausse du prix de l'électricité et du gaz rend les factures d'énergie de millions d'Européens inabordables, a alerté mardi la Confédération européenne des syndicats (CES) dans un communiqué. "Quelque 9,5 millions d'actifs avaient déjà des difficultés à acquitter leurs factures d'énergie" avant que l'inflation ne s'envole pour atteindre le niveau record de 9,1% sur un an en août dans la zone euro, affirme la CES, qui se base sur une étude de l'Institut syndical européen. De juillet 2021 à juillet 2022, le coût du gaz et de l'électricité a augmenté de 38% à travers l'Europe "et il continue à grimper".

Un mois de salaire entier pour continuer à s'éclairer

En conséquence, dans seize États membres de l'Union européenne (UE) dont la France, "les travailleurs payés au salaire minimum doivent mettre de côté l'équivalent d'un mois de salaire voire plus pour continuer à s'éclairer et se chauffer à domicile", déplorent les syndicats. En 2021, ce n'était le cas que dans huit des vingt-sept États membres de l'UE.

 

>> LIRE AUSSI - Énergie : l'Union européenne tiendra des négociations d'urgence le 9 septembre

En 2022, un actif estonien doit ainsi travailler vingt-six jours de plus qu'en 2021 pour payer sa facture énergétique annuelle, et un actif néerlandais vingt jours supplémentaires. En Slovaquie, en Grèce, en République tchèque et en Italie, "la facture moyenne d'énergie annuelle représente désormais plus d'un mois de salaire pour un actif payé au salaire moyen" de son pays, ...


Lire la suite sur Europe1