Coïncidence : les films du week-end de France 2 sont des productions... Corona !

Pour nous changer les idées durant le confinement, France 2 avait programmé deux grands classiques du cinéma français ce week-end : Les Tontons Flingueurs de Georges Lautner - dont Emmanuel Macron est fan - ce samedi 21 mars et La Grande Vadrouille de Gérard Oury, troisième plus grand succès du cinéma français, ce dimanche. S'ils étaient censés nous changer les idées, ils ont - sans le vouloir - rappelé la crise sanitaire que nous traversons. Le premier, sorti en 1963, avait été co-produit par la société allemande... Corona Filmproduktion. Le second, sorti trois ans plus tard, par son homonyme, la société française Les Films Corona.

Les deux entités sont différentes et ont arrêté leurs activités dans les années 1970, mais la coïncidence était trop belle pour les internautes, qui ont ironisé sur les réseaux sociaux. L'un d'eux a noté le caractère comique de la situation : "Les Tontons Flingueurs aujourd'hui et La Grande Vadrouille demain pour décompresser. Tous deux produits par... Corona Productions ! Films d'humour jusqu'au bout !" Cette coïncidence a interloqué un autre téléspectateur du film ressorti au cinéma en 2016 : "Pour le confinement, France 2 diffuse La Grande Vadrouille... produit par Corona Films ? Sérieux ?"

D'autres ont fait mine de crier au complot après avoir vu le long-métrage de Georges Lautner, décédé en 2013. "Tout à l'heure il y avait Les Tontons Flingueurs à la TV, à la fin il y avait ça au générique. Nous sachons (sic) que c'est un complot. Comme par hasard

Retrouvez cet article sur GALA

Sarah Ferguson fait du placement de produit en pleine épidémie : cette “bonne action” qui laisse perplexe
« Les gens s’acharnent » : Eric (Les 12 coups de midi) cible de vives critiques sur les réseaux sociaux
PHOTO - Julie, la femme de Pascal Obispo, confinée mais s’entraîne pour garder la forme
Shannen Doherty atteinte d’un cancer : son cri du coeur en pleine épidémie
L'hommage de Laeticia Hallyday au guitariste attitré de Johnny : "On t'adore"