La CNIL sanctionne très sévèrement deux géants américains pour abus de cookies

·1 min de lecture
© Pixabay

150 millions d’euros. C’est la somme que devra payer Google à la CNIL (la Commission nationale de l’informatique et des libertés ). Meta (ex groupe Facebook ) devra également régler une amende de 60 millions d'euros à l'instance française chargée de protéger les données personnelles. Les deux groupes sont sanctionnés pour avoir abusé des cookies, ces traceurs numériques qui servent notamment à mieux cibler la publicité. Dans le détail, la CNIL a constaté que Google et Facebook ne permettaient pas de refuser ces cookies aussi simplement que de les accepter. Autrement dit, trop de clics sont nécessaires pour refuser ces traceurs numériques.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

100.000 euros d'astreinte quotidienne

Les deux plateformes américaines ont désormais trois mois pour se mettre en conformité. Si elles ne le font pas dans ce délai, une astreinte de 100.000 euros par jour de retard sera demandée. Google a déjà annoncé un changement de ses pratiques suite à cette décision. L'entreprise assure vouloir travailler activement avec la CNIL.

Ce n'est pas la première fois que la CNIL inflige une grosse amende à Google pour ces raisons-là. En 2020, le groupe avait déjà dû verser 100 millions d'euros. Mais, cette fois, le montant bat tous les records : jamais la CNIL n'était allée aussi loin dans ses sanctions.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles