CNews écarte Karim Zéribi jusqu'à la fin de la campagne présidentielle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Karim Zéribi interdit de plateau sur CNews... jusqu'au lendemain du second tour de la présidentielle. Selon une information révélée ce jeudi par "Médiapart", le chroniqueur de la chaîne du groupe Canal+ a été mis en retrait après sa participation à un dîner de soutien au président-candidat, Emmanuel Macron. La décision de la chaîne du groupe de Vincent Bolloré n'a pas tardé à tomber. L'ancien eurodéputé écologiste et ex-conseiller municipal de Marseille, intervenant régulier dans "Punchline", a été prévenu mercredi, au lendemain du dîner organisé mardi soir à la Grande Mosquée de Paris.

Une "décision d'un commun accord"

Contacté par le site d'investigation, Karim Zéribi réfute la moindre pression de la chaîne et parle d'une "décision d'un commun accord". "J'estime que c'est préférable que je me retire de l'antenne à quelques jours d'un second tour et alors que j'ai pris des positions partisanes". "L'Arcom (nouveau nom du CSA, ndlr) est très stricte là-dessus (sur l'égalité des temps de parole, ndlr)", a-t-il ajouté.

Si le chroniqueur a bien participé à ce dîner - il était installé en face du président du groupe LREM à l'Assemblée et ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner - il n'a jamais appelé publiquement à voter pour Emmanuel Macron. Aussi, l'Arcom confirme à "Médiapart" que Karim Zéribi n'est "pas considéré comme un soutien". Son temps de parole n'aurait donc pas été décompté....

Lire la suite


À lire aussi

Présidentielle : Pour qui votent les téléspectateurs de TF1, F2, M6, CNews, "TPMP" ou "Quotidien" ?
La campagne présidentielle française vue par les Simpson
Présidentielle : Nicolas Dupont-Aignan sabote son propre clip de campagne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles