Les clubs "suspendus à un fil", selon Jean-Michel Aulas, pessimiste sur Mediapro

AFP
·1 min de lecture

Quelle perte sèche le reconfinement, qui implique des matches à huis clos pendant au moins un mois, représente-t-il pour l'Olympique Lyonnais (OL) ?
Jean-Michel Aulas
: "Sur la billetterie, c'est de l'ordre d'une vingtaine de millions d'euros. Il faut ajouter à cela les séminaires (au stade) arrêtés de nouveau, les visites de stade et du musée, les relations commerciales avec les boutiques que nous refermons. Nous sommes sur une perte de 30 à 40 millions d'euros qui est déjà malheureusement à induire. C'est énorme."

Ce reconfinement vous inquiète-t-il pour les finances de l'OL ?
JMA
: "Je me félicite que nous ne soyons pas retombés dans l'erreur de la saison dernière commise par la Ligue française en particulier, suivie par quelques autres, consistant à arrêter les matches professionnels. C'était une erreur gravissime. Le confinement avec les matches qui se déroulent devant la TV cela permet de garder un lien social (...) Dans ces périodes aussi tendues, c'est essentiel de garder un lien avec les gens qui nous supportent."

Pensez-vous que le fait que la Ligue 1 continue pendant le reconfinement vous donne raison a posteriori sur l'arrêt définitif des compétitions acté en avril ?
JMA
: "Plus les jours passent et...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi