Clubs de sport : la baisse des adhérents inquiète les propriétaires

Les enfants pourraient reprendre le chemin de leur club de sport au mois de décembre, a annoncé le chef de l’État Emmanuel Macron mardi 17 novembre, qui a envoyé des signaux positifs et débloqué 400 millions d’euros d’aides pour assurer un secteur à l’arrêt. Depuis le confinement, les clubs de sports perdent chaque jour des licenciés, avec une baisse de 20%. Alors comment les petites structures de quartier s’organisent-elles pour résister ? Des demandes de remboursement "Une quinzaine de personnes sur 800 ont demandé le remboursement de leur licence, ce n’est pas énorme, nos adhérents ont plutôt compris le jeu, ils savent qu’on est une association et qu’on a des salaires à payer", explique Pedro Ferreira, président de l’Aviron Boulogne 92. Ici, on est passés de 800 adhérents la saison dernière, à 600 aujourd’hui. Beaucoup n’ont pas renouvelé leurs licences en raison de la crise sanitaire. Un impact financier qui va impacter le matériel acheté, l’entretien des bateaux…