Climatisation, publicité lumineuse… Ce que l’on sait des deux décrets annoncés par Agnès Pannier-Runacher

© NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

« La clim à fond la porte ouverte, ce n’est plus acceptable ! »Dans le JDD, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé la parution de deux décrets pour lutter contre le gaspillage énergétique dans les commerces, « dans les prochains jours ». Le premier ciblera la publicité lumineuse, l’autre généralisera l’interdiction de la climatisation ou du chauffage portes ouvertes. Deux mesures qui s’inscrivent dans le « plan de sobriété » promis par Emmanuel Macron le 14 juillet, avec pour objectif de réduire de 10 % la consommation d’énergie en France d’ici à 2024. Voici ce que l’on sait déjà sur ces textes.

Lire aussi - Énergies : le gouvernement lance l’opération sobriété

Un premier décret pour réduire la publicité lumineuse

Ce que prévoit le décret. Actuellement, le décret du 30 janvier 2012 interdit la publicité lumineuse, c’est-à-dire l’éclairage des vitrines et des enseignes, entre 1 et 6 heures du matin. Mais ce texte comporte des exceptions. Les aéroports, par exemple, ne sont pas concernés. Surtout, il ne s’applique pas dans les agglomérations de plus de 800 000 habitants. Dans ce cas, ce sont les maires qui peuvent fixer les règles, au travers du règlement local de publicité. Mais d’après le ministère de la Transition énergétique, seuls 6 % des communes (représentant 37 % de la population) ont édicté une règle en ce sens.

Le futur décret vise à harmoniser cette interdiction. Il « généralise l’interdiction des publicités lumineuses quelle qu...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles