Climat : « Nous venons de vivre les 7 années les plus chaudes jamais enregistrées ! » sur Terre

·1 min de lecture

« Ces sept dernières années ont clairement été les sept années les plus chaudes jamais enregistrées. » C’est l’information principale à retenir des chiffres publiés aujourd’hui par l’initiative européenne Copernicus de surveillance de l’atmosphère dans le cadre du changement climatique (C3S). Même si 2021 se classe dans le peloton de queue de ces années les plus chaudes. Parmi les plus « froides », avec 2015 et 2018. Avec une température moyenne tout de même supérieure de 0,3 °C à la moyenne de la période 1991-2020 et supérieure de 1,1 à 1,2 °C à la moyenne préindustrielle.

Ces deux cartes du monde montrent bien le travail intellectuel que nous allons tous devoir consentir pour passer de celles qui seront désormais les anciennes normales de températures aux nouvelles. Par rapport à la période 1981-2010 — qui correspond aux anciennes normales ; carte du haut —, le réchauffement semble plus marqué. Il semble moins marqué — carte du bas — par rapport à la période 1991-2020 — qui correspond aux nouvelles normales. Mais ce n’est là que l’effet d’une normale elle-même déjà plus élevée. © C3S, ECWMF
Ces deux cartes du monde montrent bien le travail intellectuel que nous allons tous devoir consentir pour passer de celles qui seront désormais les anciennes normales de températures aux nouvelles. Par rapport à la période 1981-2010 — qui correspond aux anciennes normales ; carte du haut —, le réchauffement semble plus marqué. Il semble moins marqué — carte du bas — par rapport à la période 1991-2020 — qui correspond aux nouvelles normales. Mais ce n’est là que l’effet d’une normale elle-même déjà plus élevée. © C3S, ECWMF

Sur l’Europe, l’année a même été encore plus « fraîche ». Avec une température supérieure de « seulement » 0,1 °C à la moyenne de la période 1991-2020, elle n’entrera pas dans le top 10 des années les plus chaudes. Pourtant l’été 2021, lui, aura bien été le plus chaud jamais enregistré sur notre continent. Suite, notamment, à une vague de chaleur qui a déferlé sur la Grèce, l’Espagne et l’Italie fin juillet, début août. Le record de la température la plus élevée en Europe — il était de 48 °C — pourrait même avoir été battu du côté de la Sicile : 48,8 °C. Mais cela reste à confirmer par l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Plus globalement, c’est sur la côte ouest des États-Unis et du Canada, jusqu’au nord-est du pays, du côté de l’Afrique centrale et au nord ainsi que dans le Moyen-Orient qu’il a fait le plus chaud. Mais des régions ont connu...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles