Climat : Ségolène Royal étrille la COP26, sur la forme comme sur le fond

·1 min de lecture

Elle n'a pas mâché ses mots. Invitée de Punchline lundi, l'ancienne présidente de la COP21 Ségolène Royal s'est exprimée sur la COP26, organisée cinq ans plus tard. Une COP qui est "à l'évidence pas à la hauteur de l'urgence climatique", a-t-elle taclé au micro d'Europe 1. "Vous savez, c'était simple l'accord de Paris sur le climat en décembre 2015. C'était l'accord, tout était dit, la promesse de financement de 100 milliards par an à partir de 2020 tous les ans pour que notamment les pays du nord aident ceux du sud. Mais à l'heure où nous parlons, cette somme n'est toujours pas sur la table."

"Ça suffit !"

Mais l'ancienne ministre de l'Environnement a également taclé la COP26 sur sa forme. Elle estime d'ailleurs qu'il "faudrait vraiment la changer". En plus du bilan carbone d'un tel événement, Ségolène Royal questionne l'intérêt de "réunir 30.000 à 50.000 personnes sur le même lieu à 1.000 euros la nuit. Ça fait cinq ans que l'on demande un changement de la forme des COP, ça suffit !". 

>> LIRE AUSSI - Énergie : le coup de gueule de Ségolène Royal contre la prime inflation du gouvernement

Des réunions plus petites, plus souvent

À la place d'une grand-messe annuelle, Ségolène Royal propose de se servir des 70 coalitions thématiques mises en place lors de la COP21. "Tout avait été structuré, tout est déjà là. Il ne faut pas forcément se réunir tous ensemble une fois par an. C'est jour après jour, semaine après semaine qu'il faut le faire, avec peut-être un pays chef de fi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles