Climat : les propositions choc de la Convention

Happés par l’enjeu, ils ont endossé le costume pendant neuf mois avec enthousiasme. Au départ, Grégoire Fraty ne connaissait pas grand-chose au climat. Grâce à la Convention citoyenne, ce temps est révolu. "J’ai été formé pendent neuf mois, j’ai eu accès à des outils fantastiques, j’ai eu accès à tous les experts que je souhaitais rencontrer, ça m’a donné énormément d’acquis et de compétences et ça, c’est une vraie plus-value", explique le membre de la Convention citoyenne pour le climat. 150 personnes tirées au sort Comme lui, 150 personnes représentatives de la société française ont été tirées au sort pour trouver des solutions pour freiner le réchauffement climatique. Pour Grégoire, cela a été une prise de conscience. "Changer plein de petites choses dans ma vie, ça, c’est important. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, je suis quelqu’un de différent et cela va durer", assure-t-il.