Climat: des pluies enregistrées pour la première fois au sommet du Groenland

·3 min de lecture
Eau de fonte sur la calotte glaciaire du Groenland près du camp Victor au nord d'Ilulissat. La calotte glaciaire du Groenland fond à un rythme sans précédent, ce qui est profondément inquiétant car elle pourrait élever le niveau mondial de la mer de neuf mètres. (Photo: Ashley Cooper via Getty Images)
Eau de fonte sur la calotte glaciaire du Groenland près du camp Victor au nord d'Ilulissat. La calotte glaciaire du Groenland fond à un rythme sans précédent, ce qui est profondément inquiétant car elle pourrait élever le niveau mondial de la mer de neuf mètres. (Photo: Ashley Cooper via Getty Images)

ENVIRONNEMENT - C’est un nouveau symptôme du bouleversement climatique. Pour la première fois de l’histoire, de la pluie a été enregistrée au sommet du Groenland, un endroit d’habitude bien trop froid pour que l’eau tombe sous forme liquide. C’est la station Summit du National Snow and Ice Data Center (NSIDC)qui a confirmé ces observations le 18 août. La station, qui a observé ce phénomène le 14 août, est située au point le plus élevé de la calotte glaciaire.

Plusieurs heures de pluie à plus de 3000 mètres d’altitude au Groenland ont été constatées, alors qu’“il n’y a aucun rapport précédent de précipitations à cet endroit” a rapporté le NSIDC. Au total, 7 milliards de tonnes d’eau ont été déversées sur la calotte glaciaire, assez pour faire déborder plus de 230 000 piscines olympiques.

Ce phénomène de précipitation a été rendu possible à cause des températures trop élevées. Pour la troisième fois en moins d’une décennie, des températures supérieures au point de congélation ont été enregistrées au sommet du Groenland.

“Le Groenland, comme le reste du monde, est en train de changer”, a déclaré le glaciologue de l’Université du Colorado à Boulder, Ted Scambos, au Washington Post . “Nous assistons maintenant à trois événements de fonte en une décennie au Groenland - et avant 1990, cela se produisait environ une fois tous les 150 ans. Et maintenant les précipitations: dans une région où la pluie n’est jamais tombée.”

Un accélérateur de fonte

Ces précipitations ont provoqué une fonte importante au sommet et le long de la côte sud-est de la calotte glaciaire au cours du week-end. La quantité de masse de glace a même décru sept fois plus que la moyenne quotidienne pour cette période de l’année.

Si la pluie accentue la fonte des neiges, elle contribue aussi à perturber la dynamique de la calotte glaciaire à plus long terme. L’eau est plus sombre et absorbe donc plus l’énergie du soleil que la neige blanche. Mais en gelant, elle peut également former un plancher lisse, empêchant l’eau de fonte de s’infiltrer sous la surface. Cela favorise les inondations qui vont à leur tour provoquer une fonte encore plus importante.

« Pendant les événements de fonte, ces processus peuvent se produire sur des parties de la calotte glaciaire qui ne font généralement pas fondre, ce qui rend l’impact plus répandu », a déclaré Lauren Andrews, glaciologue au Global Modeling and Assimilation Office de la NASA , dans une déclaration à l’Observatoire de la Terre de la NASA. .

Cet épisode inédit vient s’ajouter à la récente vague de chaleur qu’a connue le Groenland en juillet, perdant plus de 8,5 milliards de tonnes de masse superficielle en une seule journée. Cela accentue les inquiétudes quant à l’accélération de la montée des eaux dans le monde.

À voir également sur Le HuffPost: Au Groenland, une étendue de glace grande comme la Floride a fondu en un jour

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles