Climat, pauvreté, terrorisme : les (sombres) préoccupations des ados

·1 min de lecture
Pour le compte du « Journal du dimanche », l’Ipsos a interrogé 800 jeunes âgés de 10 à 15 ans, s’intéressant notamment à leurs sujets de prédilection.
Pour le compte du « Journal du dimanche », l’Ipsos a interrogé 800 jeunes âgés de 10 à 15 ans, s’intéressant notamment à leurs sujets de prédilection.

Jeunesse désenchantée ? ou presque. À quelques mois de l?élection présidentielle de 2022, Ipsos s?est intéressé aux aspirations et aux préoccupations de ceux qui ne voteront pas en avril prochain, mais qui devraient faire leur apprentissage politique au cours du prochain mandat. Pour le compte de la start-up Kard, l?institut d?enquête a interrogé 800 jeunes âgés de 10 à 15 ans. Bilan : très marquée par le Covid-19 et les confinements, la jeunesse de France est relativement déprimée.

Selon les résultats publiés dans Le Journal du dimanche, 56 % des sondés sont persuadés que le monde de demain sera moins bien que celui d?aujourd?hui. Une inquiétude qui, s?il faut en croire les principales préoccupations des jeunes interrogés, s?articule autour de trois angoisses principales : le changement climatique, sélectionné par 48 % des sondés, la pauvreté (42 %) et le terrorisme (31 %).

À LIRE AUSSIComment la jeunesse dorée américaine s?invente des traumatismes

« Pas étonnant »

Si toutes ces thématiques peuvent paraître bien sombres pour de si jeunes gens, la déprime générale des 10-15 ans n?étonne pas Frédéric Dabi, directeur du pôle opinion de l?Ifop. « Ce pessimisme ambiant ne m?étonne pas, c?est dans la continuité de l?état d?esprit des 18-30 ans, une tranche d?âge qui a été plus auscultée par les sondages », explique-t-il au JDD. « J?y vois l?effet Covid, mais aussi une succession de chocs encaissés : terrorisme, réchauffement climatique, crise économique? L?incertit [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles