Climat : l’alarmant appauvrissement en oxygène des lacs des Alpes

·1 min de lecture
Pour obtenir ces résultats, les scientifiques ont étudié 45 000 échantillons d'eau prélevés dans 400 lacs, dont des lacs français comme ceux d'Annecy en Haute-Savoie et celui du Bourget en Savoie.
Pour obtenir ces résultats, les scientifiques ont étudié 45 000 échantillons d'eau prélevés dans 400 lacs, dont des lacs français comme ceux d'Annecy en Haute-Savoie et celui du Bourget en Savoie.

Des résultats alarmants. Les lacs des Alpes du nord, comme ceux d'Europe et d'Amérique du Nord, sont menacés d'asphyxie en raison du réchauffement climatique, révèle une étude publiée par le Global Lake Ecological Observatory Network (Gleon) et relayée par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Ces trente dernières années, les lacs ont perdu en moyenne 5,5 % d'oxygène en surface et 18,6 % dans les eaux profondes, pointe l'étude du Gleon, qui comprend plus de 60 observatoires et plus de 850 membres de 62 pays différents.

C'est en raison des températures plus élevées que l'oxygène devient moins soluble dans l'eau. Par conséquent, les échanges avec les couches les plus profondes deviennent plus difficiles. Les lacs voient donc leur taux d'oxygène chuter drastiquement.

« Déclin de certaines espèces »

Cette perte d'oxygène est en effet trois à neuf fois plus rapide dans les lacs que dans les océans. Cela représente un véritable danger pour les poissons et autres organismes vivants. « Une baisse trop importante peut mener au déclin de certaines espèces », indique l'étude. Et de préciser : « ???????À l'inverse, cela favorise le développement de micro-organismes, comme des bactéries, qui produisent du méthane. »

À LIRE AUSSINicolas Baverez ? Comment préserver les biens communs de l'humanité ?

Pour obtenir ces résultats, les scientifiques ont étudié 45 000 échantillons d'eau prélevés dans 400 lacs, dont des lacs français, comme ceux d'Annecy en Haute-Savoie et celui du Bourget [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles