Climat. Joe Biden promet une politique verte mais il n’est pas au bout de ses peines

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Si Joe Biden est bien élu 46e président des États-Unis, il aura besoin du soutien du Sénat pour faire passer des lois contre le dérèglement climatique, sujet auquel il a promis de s’attaquer. Et l’affaire est loin d’être gagnée. Mais il existe d’autres moyens de faire avancer les choses.

“Le décompte n’est pas terminé, et les recours en justice pourraient prendre des semaines, mais Joe Biden semble bien en passe d’emporter la présidentielle. Et sa victoire serait un atout de taille dans la lutte contre le changement climatique”, note la MIT Technology Review.

En effet, assure pour sa part le site d’information Climate Change News, le candidat démocrate “a fait de la lutte contre le dérèglement climatique un axe central de son programme de relance de l’économie américaine frappée par la crise du Covid-19 : il a promis d’allouer 2 000 milliards de dollars à un plan pour l’investissement vert et l’emploi”.

En outre, dès le 5 novembre, au lendemain de la sortie officielle des États-Unis de l’accord de Paris, Joe Biden – dont l’avance dans le décompte des bulletins était déjà bien engagée – avait d’ailleurs tweeté : “Et dans 77 jours exactement, un gouvernement Biden le réintégrera”. Ne laissant aucun doute sur le fait qu’il se voyait déjà à la Maison-Blanche.

Mais les choses risquent d’être plus compliquées. Pour pouvoir tenir ses promesses en matière environnementale, Joe Biden a besoin du soutien du Sénat. Et de ce côté-là, la partie est loin d’être gagnée. Ce samedi 7 novembre,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :