Climat : avec Joe Biden, les États-Unis opèrent un virage à 360 degrés

Joe Biden, le président des États-Unis, a affiché sa volonté de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre de son pays d’ici 2030 et a convoqué virtuellement 40 chefs d’États étrangers, jeudi 22 avril. Agnès Vahramian, journaliste France Télévisions est en direct de Washington. "Le président américain a fait opérer à son pays un virage radical plutôt réussi", explique-t-elle. "Le choix historique des Américains" En froid avec Washington, la Chine et la Russie ont cependant accepté de participer au rendez-vous. "Le Canada, le Japon, l’Europe aussi feront mieux. On passe de 40 à 55% de réduction d’ici dix ans", ajoute la journaliste. Seule la Chine ne s’est pas livrée à de la surenchère chiffrée. "Emmanuel Macron a salué le choix historique des Américains", souligne Agnès Vahramian.