Climat et inflation: face aux crises, des associations britanniques se font entendre

Les mouvements de grève s’intensifient, particulièrement dans le secteur public, pour protester contre la hausse vertigineuse du coût de la vie au Royaume-Uni, mais aussi pour prévenir de l'urgence climatique. Aujourd’hui, une coalition d’associations s'est réunie dans les rues de Londres pour bloquer la circulation.

Avec notre correspondante à Londres, Marie Boëda

Paul marche en tête du cortège, puis s’arrête en plein milieu de la rue, suivi de quelques centaines de personnes. Le trafic est interrompu, un bus de touristes attend pour redémarrer.

« La crise du climat et celle du coût de la vie vont ensemble, elles sont liées. Nous voulons par exemple que les maisons soient mieux isolées dans le pays. Ce qui permettrait à la population de payer moins cher leur énergie. »

Les manifestants se sont divisés en plusieurs groupes afin d’être présents dans toute la capitale avant de se retrouver sur Parliament Square, en face de Big Ben.

Au bout de dix minutes, ils se remettent à bouger et la circulation peut reprendre. C’est de la résistance civile, explique Paul. Ces actions se multiplient partout dans le pays. Dans la foule, se tient Daron. « Les prix de la nourriture, des vêtements, le carburant, ça ne fait que monter. Je travaille pour une banque alimentaire. Tous les mois il y a de plus en plus de monde. Ça empire, les gens deviennent dépendants. Ca concerne tout le monde, des personnes qui travaillent à temps plein, comme les infirmières », raconte-t-il.

Objectif de cette journée, recruter du monde et se préparer pour une action d’envergure prévue le 1er octobre qui devrait paralyser les grands axes routiers du pays.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles