Climat: en France, des dérogations accordées à des centrales nucléaires malgré la chaleur

La question du fonctionnement des centrales nucléaires se pose, lundi 18 juillet, alors que la France traverse une nouvelle vague de chaleur. Le refroidissement des réacteurs réchauffe en effet l'eau des rivières et des cours d'eau. Quatre centrales nucléaires ont obtenu une dérogation temporaire aux règles environnementales.

Depuis 2006, chaque centrale nucléaire a ses propres limites réglementaires de température de rejet de l'eau à ne pas dépasser, afin de ne pas échauffer les cours d'eau environnants et d'en protéger la faune et la flore.

Pour fonctionner, une centrale nucléaire pompe en effet de l'eau dans une rivière ou une mer voisine pour refroidir ses réacteurs. L'eau est ensuite rejetée, nettement plus chaude, au même endroit. Avec une canicule anormalement précoce, la réglementation voudrait que l'on stoppe les réacteurs pour ne pas dépasser les limites de température dans les cours d'eau.

Mais aujourd'hui EDF souhaite « garantir le bon fonctionnement du réseau électrique, qui nécessite de disposer à tout moment de moyens de production capables de s'ajuster à la demande en électricité » également « indispensable à la sécurité. »

À lire aussi: La France suffoque… c'est à la Une de la revue de la presse

Ces demandes de dérogation ont été déposées par EDF afin de garantir le fonctionnement des infrastructures, et ce alors que 29 réacteurs français sur 56 sont actuellement indisponibles pour diverses raisons.

(et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles