Climat : la fonte des glaces s'accélère

La constellation de satellites Copernicus, qui a fait des mesures très précises de la superficie et de l’épaisseur de la glace, les a comparées avec des mesures terrestres et des photographies. Copernicus est une constellation de six satellites qui font l’échographie de la Terre tous les six jours. Bilan : 60% de perte de glace en plus par rapport à il y a 30 ans. En 1990, la Terre perdait 800 milliards de tonnes de glace par an et en 2020 1 300 milliards. 40 centimètres d'eau en plus dans les océans Cela représente un cube de 10 kilomètres de côté, plus haut que l’Everest. C'est l’équivalent en 30 ans de 100 mètres de glace qui recouvrirait toute l’Angleterre. Le Pôle Nord a perdu 7 600 milliards de tonnes de glace et le Pôle Sud 6 500. La montée des océans, c’est 1,1 centimètre en 25 ans, et à ce rythme jusqu’en 2100, ce sera 40 centimètres d'eau en plus, provoquant le déménagement d’un milliard d’habitants. Par ailleurs, Copernicus va aussi déterminer la quantité de CO2 émise à la surface de la planète et déterminer quelles en sont les sources. Un outil important pour mettre en œuvre les accords de Paris.