Climat : "il faut agir vite et massivement" exhorte le chef de l'ONU

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un nouveau rapport de l'ONU, "United in Science 2021", vient d'être diffusé avant la COP26, le prochain sommet mondial sur le climat en novembre à Glasgow.

Limiter le réchauffement climatique sera impossible sans une réduction immédiate et massive des émissions de gaz à effet de serre alerte le rapport "United in Science 2021" élaboré par plusieurs agences des Nations Unies associées à des scientifiques.

Selon le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, ce diagnostic alarmant montre à quel point le monde a dévié de la trajectoire destinée à atteindre les objectifs de l'Accord de Paris.

Nous continuons à détruire les éléments dont nous dépendons pour la vie sur terre

Antonio Guterres
secrétaire général de l'ONU

"Nous sommes loin d'atteindre les objectifs de l'accord de Paris, vieux de cinq ans. Ce rapport montre à quel point nous sommes loin du compte. Les cinq dernières années ont été parmi les plus chaudes jamais enregistrées. Nous continuons à détruire les éléments dont nous dépendons pour la vie sur terre", a-t-il déclaré.

Ce rapport annuel montre que la réduction temporaire des émissions de CO2 due à la pandémie n'a pas ralenti le processus. Entre 2017 et 2021 la température moyenne globale est estimée entre +1,06°C et 1,26°C par rapport à la période préindustrielle (1850-1900).

Mis à part, le transport aérien et maritime, les émissions moyennes durant les sept premiers mois de 2021 ont quasiment retrouvé leurs niveaux de 2019.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles