Climat : "Tout le drame de l'Amazonie, c'est que les politiques adorent en parler, mais ne font rien derrière", regrette l'association Canopée

franceinfo
·1 min de lecture

Face à la déforestation qui continue, l'organisation non gouvernementale (ONG) écologiste appelle la France et l'Europe à "taper du poing sur la table et pas seulement dans les discours comme on l'entend."

"Tout le drame de l'Amazonie, c'est que les politiques adorent en parler, mais ne font rien derrière", a regretté dimanche 2 mai sur franceinfo Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes de l'association pour la défense des forêts Canopée, alors que la forêt amazonienne brésilienne a rejeté, depuis 2010, plus de carbone qu'elle n'en a absorbé, selon une nouvelle étude.

franceinfo : la dégradation de l'état de la forêt amazonienne contribue à 73% des pertes de carbone, contre 27% seulement pour la déforestation. À quoi est due cette dégradation ?

Sylvain Angerand : La dégradation est liée, par exemple, à l'exploitation du bois. Quand on va sortir des arbres comme les ipés ou les acajous qui servent à faire des terrasses qu'on va trouver dans les magasins français. Mais ça peut être également l'orpaillage, l'ouverture de petites mines artisanales. Tout ça, en fait, ça va créer des trouées dans les forêts. Pas de grandes trouées, pas de grandes images de déforestation. Mais ces trouées vont faire baisser l'humidité, et du coup, la forêt est plus fragile, plus sensible aux incendies, plus sensibles aux sécheresses."

Est-il compliqué de sensibiliser sur cette dégradation du fait qu'elle ne soit pas spectaculaire ?

Exactement. C'est tout l'enjeu politique qu'il y a aujourd'hui, puisque la France et l'Europe ont mis en place des stratégies pour lutter contre la déforestation importée. Et nous, on défend l'idée qu'il faut aller plus loin que la simple déforestation. Étendre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi