Climat: avant la COP29, les pays tentent d'avancer sur l'épineuse question des financements

La réunion ministérielle de Copenhague sur le climat s’est achevée vendredi 22 mars avec une quarantaine de dirigeants et de ministres qui ont fait le déplacement. Ils représentent les principales forces en présence autour de la table des négociations climatiques et c’est leur première rencontre depuis la COP 28. L’objectif était de lancer, d’ores et déjà, les discussions pour lutter contre le changement climatique, car les prochaines conférences, dont la COP 29 de novembre, s’annoncent tendues.

De notre envoyée spéciale à Copenhague

Chaque année, les représentants des pays du monde entier se réunissent lors des COP climat pour tenter de se coordonner dans la lutte contre le changement climatique. Chaque année la question de l’aide financière coince.

Les pays riches, responsables historiques du changement climatique sont attendus au tournant par les pays du Sud, qui en subissent les conséquences et qui ont besoin d’aide pour y faire face. Une aide primordiale notamment pour les pays d’Afrique, qui vivent sécheresses, vagues de chaleur, cyclones et inondations de plein fouet.

Quoi qu’il en soit, les pays du Sud sont méfiants, surtout que 100 milliards, c’est une somme bien loin des besoins réels : il y a une semaine, l’Inde estimait qu’il faudrait plutôt réunir 1 000 milliards de dollars chaque année d’ici 2030 pour aider les pays en développement dans leur transition écologique.


Lire la suite sur RFI