Climat : après un record en 2022, voilà pourquoi l'année 2023 sera probablement encore plus chaude

pixabay

La France, la Grande Bretagne, l’Espagne… On ne compte plus les pays qui ont battu des records de chaleur en 2022. Chacun a récemment dévoilé un bilan inédit de relevés de températures, établissant l’année écoulée comme la plus chaude jamais enregistrée depuis l’invention des relevés météo en 1900. Ce climat particulièrement doux est l’une des conséquences directes du réchauffement de la planète selon les analyses de Météo France. Ce phénomène a notamment perturbé le jeu des anticyclones et des vents chauds qui parcourent l’Europe.

Cependant, cette hausse des températures n’a pas affecté toutes les régions du globe et l’année 2023 pourrait bien changer la donne selon le Met Office, le service climatologique national anglais qui vient de livrer ses prédictions pour les mois à venir. Selon les prévisions des experts britanniques, les relevés pourraient être compris entre +1,08 °C et +1,32 °C au-dessus des niveaux préindustriel. Il s'agirait dans ce cas de la dixième année consécutive à +1 °C.

Pour établir ces prédictions, le Met Office s’appuie sur deux phénomènes bien connus. La Niña et El Niño. Au cours des 3 dernières années, malgré les effets du réchauffement climatique, la planète a connu un « triple La Niña ». Cette dernière se caractérise par un refroidissement d’une partie des eaux du Pacifique et donc par des températures relativement fraîches autour de l’équateur, dans les régions tropicales. Pour les experts, La Niña va disparaître dans les prochaines semaines et laisser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une population secrète d'ours polaires découverte dans un endroit inédit
Comment garder un sapin de Noël plus longtemps ?
Réchauffement climatique : en Arctique, il y aura bientôt plus de pluie que de neige
Pourquoi le gaz de schiste est-il interdit en Europe ?
Climat : l'année 2023 devrait aussi être exceptionnellement chaude